Chère Marie du 24 février 2021

Chère Marie du 24 février 2021,

Je ne sais pas trop par où commencer cette lettre car je sais que rien ne pourra te faire sentir mieux.
Tout le monde te répète inlassablement qu’il n’y a que le temps qui estompe la douleur, et ce n’est pas ce que tu as envie d’entendre. Mais ils ont raison, malheureusement.
Rassure toi, ce brouillard ne va pas durer aussi longtemps que tu le penses.
Il va se retirer pour laisser place à un soleil comme tu n’en as jamais vu.
Un soleil de matin d’été, qui réchauffe, qui apaise.
Un soleil qui suspend le temps, qui fait rêver.
Ce genre de soleil.

Je sais que tu en doutes encore, mais c’était la bonne décision.
Le choix que tu as fait ce soir, c’est le premier d’une longue série.
Je sais que tu ne vas pas me croire, mais à l’heure où je te parle, ma vie n’a plus rien à voir avec la tienne.
Non pas que je sois devenue une personne totalement différente, au contraire.
Je crois plutôt que j’ai fini par prendre le risque d’être moi-même.
Pour voir ce que ça pouvait donner.
Parce que ça avait l’air plutôt cool.

Et alors crois-moi ou non, mais c’est effectivement très sympa, comme concept.
En fait, tu vas vite réaliser que les gens en ont absolument rien à faire de toi.
Pas dans le mauvais sens.
Ce que je veux dire, c’est que ce que tu fais, ça les concerne pas, ça les impacte pas dans leur quotidien.
Demain, ils t’auront déjà oubliée.
Et même les gens qui t’aiment, au final, ils en ont un peu rien à faire.
Eux, tout ce qu’ils veulent, c’est ton bonheur.
En fait, le seul conseil que j’ai à te donner, c’est de faire tout ce qui résonne en toi. Tout ce qui te fait vibrer.
La vie est déjà bien trop complexe de base pour en plus devoir passer un mauvais moment.

Je sais que tu as peur, mais sache que tu n’es pas seule.
En tout cas, tu ne l’es pas plus qu’hier. Je dirais même que tu l’es peut-être un peu moins.
Si si, je t’assure ! C’est difficile à croire comme ça, mais tu verras qu’en fait, il y a beaucoup de personnes qui t’aiment. Genre qui t’aiment vraiment, beaucoup, et sans condition.
C’est cet amour-là auquel il faut que tu t’accroches.

Il y a l’amour de toi-même aussi.
Tu vas devoir arrêter de te faire passer au second plan.
Oui, je sais, t’as peur qu’en étant ne serait-ce qu’un tout petit peu égoïste, ça t’isole.
Mais non.
C’est important que tu te donnes l’opportunité de grandir de ton côté. C’est ce qui te permettra d’avoir plus de choses à partager avec les autres.

Alors je t’en prie, continue de rêver. Arrête de réfléchir autant et vas-y.
Je te promets que de très belles choses t’attendent.

Prends soin de toi.

Marie

Laisser un commentaire